Camp du Saut Athanase Jour 1

Publié le par notraventurenguyane.over-blog.com

Avant le grand retour, nous voulons profiter encore de cette magnifique nature.

Samedi matin, nous avons rendez-vous au débarcadère de Régina à 9h00. Après à peine 30 minutes de route, nous croisons quelques singes qui se balladent sur les fils électriques. 10 minutes plus tard, 2 toucans s'envolent juste avant notre passage. C'est là que j'ai décidé d'attraper mon appareil photo, mais après, plus rien...

 

J1 0964

 

Régina est un village situé à 120 km de Cayenne. On y est passé juste à côté quand nous sommes allées au Brésil.

Régina, qui compte environ 800 habitants, est construit au bord du fleuve Approuague. Il n'y a pas grand chose à voir à Régina, par contre, le fleuve Approuague est un des plus beau de Guyane.

Nous arrivons avec un peu d'avance ce qui nous laisse le temps de nous promener un peu dans le village.

Le tour est vite fait, mais c'est un joli petit village.

Il y a une église, la mairie, la poste, la gendarmerie et même un aérodrome!

 


Comme dirait Eléna, il y a un poulet sur le clocher de l'église.
"- Tu sais, Maman, on a appris ça à l'école: le poulet, celui qu'on voit en haut des églises, c'est l'emblème de la France!
- C'est pas un poulet ma chérie, c'est coq!
- Oui, c'est pareil!"

Il y avait aussi un magnifique pommier Rosa. Cet arbre fait de superbes fleurs roses (on dirait des pompoms), qui couvrent le sol d'un très joli tapis quand elles fanent. Dans quelques temps, les pommes Rosa seront mûres, prêtes à être dégustées.

J1 0979 J1 0980
A Régina, on pêche au fusil! Et ça marche plutôt bien!!!!!

J1 0982

Et puis, il y a l'Approuague. C'est le premier fleuve sur lequel se sont rués les chercheurs d'or au 19ème siècle. Long de 270 km, il est encore très sauvage puisqu'inhabité.
Au loin, on aperçoit le pont qui permet de rejoindre Saint Georges de l'Oyapock et le Brésil.

J1 0975
J1 0981

Puis, c'est l'heure du départ. Nous faisons la connaissance de notre guide et de la cuisinière. Ils seront tout à nous pour le week-end, car hormis la nièce du guide, nous sommes les seuls "touristes"!
Le trajet va durer 1 heure et demie, avec passage de quelques petits sauts. Le gilet est donc obligatoire pour les enfants.
Nana fait passer le temps...

J1 0991  J1 0994

Les paysages sont toujours aussi beau!

J1 0992

J1 1001
Puis nous croisons une pirogue. Là, on s'arrête juste à côté, et Maria fait son marché! Un poisson énorme qui vient juste d'être péché, et quelques ramboutans pour le dessert!

J1 1009
J1 1011
Puis, arrive le passage du premier saut. Ah ben c'est sympa! Ca remue pas mal, mais on voit bien qu'Alfonso maitrise! Les enfants sont morts de rire, tout va bien.

J1 1024

Un peu plus loin, nous apercevons un Urubu à tête rouge. L' Urubu fait partie de la famille des vautours. On en voit beaucoup en guyane. Ils utilisent les vents ascendants pour planer, tout en décrivant des cercles dans le ciel.

J1 1029

Là, les filles ont froid... Elles essayent de se protéger du vent

J1 1007  J1 1021

Après 1h30, nous arrivons au camp, situé juste au bord du saut Athanase. En ce moment, la saison des pluies battant à plein régime, y'a du bouillon!
C'est magnifique, et surtout très très grand!!!!

J1 1030
J1 1034

La vue depuis le carbet commun est splendide

J1 1039

Nous visitons les lieux pendant que Maria nous prépare le repas.

J1 1041  J1 1042

Notre carbet

J1 1044

Les sanitaires: douches d'un côté, WC de l'autre

J1 1045

Le carbet repas
J1 1048

J1 1042

Puis, Magnum, le second guide, nous appelle pour l'apéro. Voici le bar

J1 1055

Là, Magnum et Alfonso nous montrent leurs "trésors": 2 grages, et une colonne vertébrale d'anaconda

J1 1035 J1 1036

Les enfants prennent rapidement leurs aises

J1 1054

Après le repas et une petite sieste, Thierry et les enfants profitent du fleuve pour se rafraichir un peu. Moi, je sens déjà le frais, donc je m'abstiens...
Puis c'est l'heure de la première activité: descente du fleuve à la nage. Je trouvais ça super sympa, mais au moment de monter dans la pirogue, je me sens beaucoup moins emballée... Il tombe des gouttes, et j'ai froid. Les enfants, eux, sont surexités!
Nous voilà donc partis en pirogue. On remonte le fleuve pendant une vingtaine de minutes. C'est là que je me demande ce que je fais là! Je suis gelée, et il va falloir sauter à l'eau! Pour me redonner un peu de courage, nous apercevons dans les arbres des toucans. Il y en a 5 ou 6. Ils sont magnifiques.

P5180227

Deux cents mètres plus loin, Alfonso s'arrête et nous dit: Vous pouvez y aller. J'ai à peine de le temps de me lever que les enfants sont à l'eau... Thierry les suit rapidement. Il ne reste plus que moi. Allez courage, je saute! Finalement elle n'est pas si froide que ça. Le courant nous emporte tout doucement, c'est super sympa!

P5180236
P5180237  P5180250
Nous nous laissons dériver comme ça, sur je ne sais pas quelle distance, puis il faut remonter en pirogue, car plus loin, les courants sont trop forts.
Là, Alfonso nous explique que nous allons pêcher. La technique est un peu particulière, puisqu'il faut appâter le poisson en frappant la surface de l'eau avec l'appât (un morceau de pulpe de carapa, la carapa étant une graine). Une fois qu'on a compris le truc, c'est marrant. Les enfants adorent taper sur l'eau avec l'appât (ou la cane!).
Nous avons pêché 4 poissons, tous les mêmes, et j'ai oublié leur nom...

P5180262  P5180269
P5180264  P5180267
P5180274  poisson

Ensuite, nous sommes retournés au camp. Alfonso est allé nous ramasser une cabosse de cacao. Nous avons donc gouté la pulpe. Et c'est vraiment bon! Bien sûr, ça n'a aucun rapport avec le chocolat, mais c'est sucré et nous avons aimé. 

J1 1093

Puis, c'est l'heure de l'apéritif. Après un excellent repas, tous fatigués, nous sommes allés au lit, car demain, une grosse journée nous attend...

Publié dans Ballades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> comme toujours trés agréable commentaire! pourquoi les gens dénigrent tant ce pays quand on voit tous ces paysages et cette végé tation...ne dormaient pas trop longtemps car nous attendons le<br /> lendemain avec impatience.....<br /> <br /> <br /> grosses bises<br />
Répondre