Le Carnaval de Guyane

Publié le par notraventurenguyane.over-blog.com

Ici, le carnaval est LA plus grande fête de l'année, qui suscite beaucoup plus d'engouement que les fêtes de fin d'année. Il débute le dimanche de l'épiphanie pour se terminer le mercredi des cendres.


Je vais commencer par vous présenter les principaux personnages

 

Alors le plus important, c'est Vaval. Vaval, c'est le roi du carnaval. Il est brûlé le mercredi des cendres.

 

Avec un roi, il y a toujours une reine. Elle est élue au début du carnaval, avec sa première et sa deuxième dauphine.

 

Il y a aussi les Touloulous. C'est un des personnages les plus célèbres. Il s'agit en fait d'une dame (enfin, en théorie!!!) habillée de manière élégante de la tête aux pieds. Elle porte une robe, une cagoule, un loup et des longs gants, afin que l'on ne voit pas un centimètre de peau. Le but est que la femme se déguisant en touloulou ne soit pas reconnue. Elle défile dans la rue mais elle participe aussi aux soirées (très chaudes) pendant lesquelles elle choisit elle-même son ou ses cavaliers.

La version masculine existe, ce sont les Tololos.

 

Il y a tout un tas d'autres personnages, que l'on retrouve souvent dans les défilés:


les nèg'marrons: des hommes vêtus d'un pagne rouge et enduits d'huile et de suie, qui représentent un esclave fugitif

Zombi baréyo: un zombie

les Jé farin: Vêtus de blanc, avec un masque et un chapeau pointu. Ils représentent le métier de boulanger et jettent de la farine

le Bobi:Son costume est fait de tissu de sac pomme de terre. Il représente tantôt un ours lorsqu’il est accompagné d’un joueur de flûte et de son dompteur, tantôt un éléphant lorsqu’il est affublé d’une trompe, ou bien les deux.


Karolin: C'est une anglaise devenue riche grâce à l’orpaillage. Elle porte jalousement son mari sur le dos de peur qu’on ne le lui vole. Et suivant un proverbe guyanais : les bons maris sont rares, je porte le mien sur mon dos pour qu’on ne me le prenne pas.

Lanmò: la mort

soussouris: une chauve-souris, qui représente un vampire

les Diab rouj: des diables vêtus de rouge et noir

les balayeuses: coiffées d’un foulard, elles balayent les rues avec leur balais en coco

 

Vous avez là les principaux personnages.

 

Donc tous les dimanches en fin d'après-midi, c'est le défilé du carnaval.

 

Nous y sommes allés le premier dimanche mais il pleuvait. Donc nous ne sommes pas restés longtemps, surtout qu'on nous a prévenu que les premiers dimanches, le défilé est mal organisé et moins sympa que les suivants. Malheureusement, saison des pluies oblige, les dimanches suivants ont été comme le premier... Nous n'y sommes donc pas retournés.

 

Nous sommes juste allés à la grande parade de Kourou, un dimanche sans pluie! Il parait que c'est la plus belle de la Guyane.

Le défilé a commencé vers 16 heures, nous sommes partis vers 18h30, et ça n'était pas encore fini. Quoi qu'il en soit, il y avait des déguisements vraiment magnifiques. Je mets quelques photos ici, les autres sont dans l'album carnaval 2012.

 

  Carnaval-2012 2074 - 2012-02-12 à 20-33-52

 

Vaval


Carnaval-2012 2079 - 2012-02-12 à 20-36-08 Carnaval-2012 2082 - 2012-02-12 à 20-36-39 Carnaval-2012 2098 - 2012-02-12 à 20-47-36

 

Carnaval-2012 2107 - 2012-02-12 à 20-50-12 Carnaval-2012 2125 - 2012-02-12 à 21-01-54 Carnaval-2012 2116 - 2012-02-12 à 20-59-46

 

Carnaval-2012 2206 - 2012-02-12 à 21-41-15    Carnaval-2012 2127 - 2012-02-12 à 21-02-13 Carnaval-2012 2240 - 2012-02-12 à 22-03-56

 

Carnaval-2012 2251 - 2012-02-12 à 22-20-59  Carnaval-2012 2261 - 2012-02-12 à 22-28-44


Les jours gras clôturent le carnaval. Alors là, les magasins sont ouverts seulement le matin les lundi et mardi, et beaucoup sont fermés toute la journée du mercredi... 

Le dimanche gras : c'est le jour de la grande parade de Cayenne (celle de Kourou a lieu le dimanche précédent).

 

Le lundi gras est le jour des mariages burlesques où les hommes se font épouses et les femmes mariés. 


Le mardi gras est la journée des diables rouges représentants de tous les symboles de l’enfer. Ils ont des bonnets à pointes, de petites cornes et une longue queue.

Enfin, le mercredi, accompagné par des diablesses en pleurs, vêtues de noir et blanc en signe de deuil, le roi Vaval, représenté par un mannequin, est promené dans toute la ville puis est mis en jugement, car il est le bouc émissaire des péchés des autres.

Il est condamné a être brûlé vif sur la place publique pour s’être amusé sans vergogne, pour avoir chanté et dansé sans retenue dans les rues.
Et voilà, Carnaval, c'est fini pour cette année. Le vie va pouvoir reprendre son cours...

Publié dans Guyane

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> c'est très beau ! ça change de la Corse où ils ne font rien !<br />
Répondre